Avec Fnac.com,le site culturel Passagedulivre.com produit des chroniques littéraires pour mieux choisir vos livres préférés.

 

Les lecteurs de Livres Hebdo sont invités à découvrir sur Passagedulivre.com les plus beaux portraits des auteurs et des traducteurs.

 

Découvrez les interviews décalées des auteurs et des traducteurs.

 

Abonnez vous à la correspondance "Fnac.com et l'actualité des livres", envoyée chaque semaine à plus de 400 000 amoureux des livres. Vous y trouverez notamment les interviews décalées des écrivains et des traducteurs, et de courts extraits de vos livres préférés.

 

Amis éditeurs, une page de ce site a été spécialement conçue pour vous : la foire aux questions.

 

Bonne visite sur Passagedulivre.com !

 

.. L'autan des nouvellistes : dix-sept écrivains toulousains

Couverture du livre L'autan des nouvellistes : dix-sept écrivains toulousains

Date de saisie : 25/11/2013
Genre : Romans et nouvelles - français
Editeur : Atelier du gué, Villelongue-d'Aude, France
Auteur : Collectif

Prix : 20.00 €
ISBN : 9782913589674
GENCOD : 9782913589674 Archiver cette fiche
Commander ce livre sur Fnac.com Sorti le : 10/11/2013

 
 
4ème de couverture

Un vent souffle sur la ville rose. Dix-sept écrivains toulousains se retrouvent pour nous donner le frisson. Celui que sait si bien distiller la nouvelle, cet art de surprendre et de refaire (ou défaire...) le monde. La parole donnée ici est forte, inventive. Elle est toulousaine et en même temps universelle. A coup sûr.

Dix-sept textes inédits nous font traverser le miroir, parfois au coin du Capitole, sur les bords de la Garonne ou du Canal du Midi... Mais aussi dans d'autres lieux, d'autres temps : la Corse, l'Espagne franquiste ou encore la Montagne-Noire... Récits d'aventure, drames psychologiques, moments historiques, conflits sociaux, tableaux sensibles ou humoristiques...

Les écritures et les styles sont divers, les atmosphères uniques. C'est que chacun, dans son registre, dévoile à sa manière un univers original, signature des auteurs de talent. La région toulousaine tient là une solide équipe ! Des écrivains dont la vitalité et la force d'invention font merveille. Et la nouvelle, plus que jamais à la lisière du réel, leur sied à ravir.

logo fnacCommander ce livre sur Fnac.com

 
 
Passage choisi

Jan Thirion

La trouvaille

Le vent porte des étincelles de musique. Comme des clochettes grincheuses. Oui, se dit Max, l'ambiance est raccord avec son moral en dents de scie.
Des bateaux invisibles gigotent sur la Garonne. On dirait une collection de coeurs battants en attente de greffe, un grand magasin où se servir pour remplacer son imagination défaillante. Il ne voit plus rien de ce qu'il faudrait voir. Il est sûr qu'hier encore une flottille réelle séchait ses grandes voiles blanches aux pinces à linge à la fois du ciel et du fleuve.
Il n'en est plus là. La gomme a dessiné un grand carré vide dans sa tête. Il résiste malgré tout en s'accrochant au rebord de la trappe. La vie ne s'arrête pas au fait qu'il tourne une page pleine pour une page blanche. La vie continue. Max a encore le coeur envieux. Et les ouïes fines. Malgré ses tempes dans l'étau, il ne porte pas de Sonotone. S'il ne se trompe pas, il perçoit bien les larmoiements d'un harmonica. Quelqu'un en joue à la fenêtre d'un bâtiment ou peut-être dans une des voitures garées le long du quai que remonte Max. Il a laissé ici sa fourgonnette sous un chêne, juste avant le Pont-Neuf.
Deux jeunes femmes à rollers le doublent à toute allure, sacoche en bandoulière pour l'une, sac à dos rouge pour l'autre qui ballotent en accord de leurs bras papillonnants. Le coup de vent qu'elles provoquent emporte avec leurs silhouettes une poignée de ses regrets. Il les regarde virer vers la place Esquirol et disparaître.
Pour lui, fin de programme. Il rentre chez lui. Son petit nid douillet de Labège où l'on trouvait des oeufs d'or s'est transformé en columbarium. Après la danse et les bonds, désormais ce sera l'entretien de son cimetière intime. Contrat signé, affaire pliée. Il a transmis les clés et la casquette de patron au repreneur. À-Dieu-vat !
Son téléphone sonne. Il laisse sonner. Il monterait bien sur un bateau s'il avait encore sa faculté de le créer de toutes pièces. Il se voit bien descendre la Garonne jusqu'à l'océan. À ne rien faire. Juste à bouquiner sur un transat pendant que l'embarcation dériverait sur un tapis d'histoires où pataugeraient des naïades joyeuses.
Il n'a pas de regrets à avoir. La réunion s'est bien passée. Tout le monde a été d'accord. Sa maison d'édition a été intégrée sans casse à une maison plus solide. On lui a proposé de continuer à diriger sa collection phare, il a refusé. Il s'était dit que délesté de son rôle d'éditeur, il aurait pu recommencer à écrire. Mais voilà, il fallait bien que tout s'arrête un jour en vertu de la théorie des catastrophes. Un météorite gros comme le doute lui est tombé sur la tête et a réduit à néant tout ce qui avait souffle de vie dans son monde intérieur. À présent, il va pouvoir s'occuper de ses poireaux et chouchouter les siens à plein temps. Les démons de la démobilisation n'aspirent plus qu'à se traîner le soir en robe de chambre, le digestif aux lèvres dans la véranda en compagnie des étoiles mortes depuis des millions d'années.

logo fnacCommander ce livre sur Fnac.com

 
Nous contacter - Informations légales - Vous êtes éditeur ?