Avec Fnac.com,le site culturel Passagedulivre.com produit des chroniques littéraires pour mieux choisir vos livres préférés.

 

Les lecteurs de Livres Hebdo sont invités à découvrir sur Passagedulivre.com les plus beaux portraits des auteurs et des traducteurs.

 

Découvrez les interviews décalées des auteurs et des traducteurs.

 

Abonnez vous à la correspondance "Fnac.com et l'actualité des livres", envoyée chaque semaine à plus de 400 000 amoureux des livres. Vous y trouverez notamment les interviews décalées des écrivains et des traducteurs, et de courts extraits de vos livres préférés.

 

Amis éditeurs, une page de ce site a été spécialement conçue pour vous : la foire aux questions.

 

Bonne visite sur Passagedulivre.com !

 

.. Paroles pour les silences à venir

Couverture du livre Paroles pour les silences à venir

Date de saisie : 08/06/2015
Genre : Poésie
Editeur : Les Editions Sauvages, Carhaix-Plouguer, France
Auteur : Louis Bertholom
Préface : Alain-Gabriel Monot

Prix : 16.50 €
ISBN : 9782917228319
GENCOD : 9782917228319 Archiver cette fiche
Commander ce livre sur Fnac.com Sorti le : 11/05/2015

 
 
4ème de couverture

Louis Bertholom, né en 1955 à Fouesnant (Bretagne), est l'auteur d'une douzaine de livres (poésie, récit). Il publie dans quelques revues de littérature et figure dans une trentaine d'anthologies ainsi que des collectifs. Il a enregistré deux CD en studio et deux DVD. Il donne des récitals accompagnés de musiciens de jazz et intervient en milieu scolaire et étudiant. Outre en Bretagne, il a participé à des festivals à Paris, dans le jura, au Québec, en République tchèque, en Afrique (Bénin)... Il est lauréat du Prix Xavier Grall pour l'ensemble de son oeuvre.

Chez Louis Bertholom (....) la pensée, féconde, directe, presque brutale, y court, galope, aspire à la densité, à la profondeur, à l'essentiel (...) le propos est toujours lapidaire, pierre écrite (...) Il nous donne des forces neuves. Il défie les brumes basses. Je lui sais gré, immense gré, de sa haute manière où ni l'accablement, ni la victoire de l'obscur ou du vide n'ont de part.

Alain-Gabriel Monot (extraits de la préface)

Un voyage entre le songe et la route, les fantômes et la lumière, afin de dire le silence et la source où se mêlent coups de gueule, petits bonheurs et la profonde empathie qui souligne un amour immodéré des êtres et de la vie.

logo fnacCommander ce livre sur Fnac.com

 
 
Passage choisi

Sous les aventures du ciel

Comme soleil brûlant illuminant subitement une interminable journée que l'on pensait perdue sous la longue pluie crispante de juillet, le poème selon Louis Bertholom nous prend par heureuse surprise. Il est celui d'un promeneur, d'un voyageur, d'une ombre continuellement en marche mais dont les voyages se gardent d'être lointains. Au contraire, il cultive le haut souci de toujours nous ramener en pays de connaissance et vaut moins par son éloignement que par son intensité. La pensée, féconde, directe, presque brutale, y court, galope, aspire à la densité, à la profondeur, à l'essentiel. Et le mouvement de plume, dans son allégresse bondissante et enthousiaste, est comme allégé du fardeau des afféteries et autres faux-semblants qui rendent tant de poèmes contemporains inutilement bavards, factices, et, pour dire sévèrement le vrai, illisibles.

Chez Louis Bertholom, le propos est toujours lapidaire, pierre écrite. Méthodiquement, il est mis en lignes. Celles-ci sont rageuses, frondeuses. Elles déconstruisent souverainement tous les présupposés du regard et de la parole pour faire advenir des visages de chair, tracer des voies neuves, refuser le règne des apparences et des chimères. De fait, le poète digne de ce nom est tout sauf un rêveur. Au contraire, il embrasse le spectacle entier du monde, sa composition complexe, l'inouï du ciel et de la mer, les hauts nuages plombés, la grande face sévère de la nuit, le mystère tapi derrière chaque être et chaque objet. Et ainsi, tout, progressivement, se désassombrit. Car la main à plume, comme on le sait, n'a point pour fonction première d'enchanter nos vies lourdes. Refusant toute évanescence, toute fadeur, toute langueur, tout mensonge plaisant, elle se voue d'abord à étreindre la réalité rugueuse. Et c'est assez sans doute pour son bonheur, pour celui du poète et pour le nôtre.

Cette poésie sauvage que l'on ne réduira donc pas à sa caricature, cet horizon peu amène, ces murs abrupts devant nous incitent non à la béatitude mais, au contraire, à la réflexion ; il s'agit d'arracher aux mots plus qu'ils ne savent couramment dire. Orage, foudre et illuminations : en dramatisant notre rapport au monde, le poème nous empêche une fois pour toutes d'ignorer ce que notre vie, notre propre vie, peut avoir d'étranger à nous-mêmes qui la vivons, et, plus encore, à celles et ceux qui font cortège à notre existence. Le temps se brouille et avec lui les pauvres repères que nous imaginions stables. Nous cherchons des recours et la grande poésie en est un. Elle est ascèse : elle émonde, elle épure. Elle a compris, une fois pour toutes, que l'on se grandit en retranchant. Et sa parole, aiguisée comme fine lame, est toujours clairvoyante.

logo fnacCommander ce livre sur Fnac.com

 
Nous contacter - Informations légales - Vous êtes éditeur ?