Avec Fnac.com,le site culturel Passagedulivre.com produit des chroniques littéraires pour mieux choisir vos livres préférés.

 

Les lecteurs de Livres Hebdo sont invités à découvrir sur Passagedulivre.com les plus beaux portraits des auteurs et des traducteurs.

 

Découvrez les interviews décalées des auteurs et des traducteurs.

 

Abonnez vous à la correspondance "Fnac.com et l'actualité des livres", envoyée chaque semaine à plus de 400 000 amoureux des livres. Vous y trouverez notamment les interviews décalées des écrivains et des traducteurs, et de courts extraits de vos livres préférés.

 

Amis éditeurs, une page de ce site a été spécialement conçue pour vous : la foire aux questions.

 

Bonne visite sur Passagedulivre.com !

 

.. Pour Jean-François Revel

Couverture du livre Pour Jean-François Revel

Date de saisie : 00/00/0000
Genre : Politique
Editeur : Plon, Paris, France
Auteur : Pierre Boncenne

Prix : 21.00 €
ISBN : 978-2-259-19920-9
GENCOD : 9782259199209 Archiver cette fiche

 
 
Le podcasting des écrivains

De Pierre Boncenne - 12/10/2006
Pierre Boncenne - 12/10/2006

Télécharger le MP3

 
 
4ème de couverture

Normalien, agrégé de philosophie, auteur de nombreux essais au retentissement international, journaliste ayant, notamment, dirigé L'Express, éditeur, amateur éclairé d'art et de poésie, fin gastronome : Jean-François Revel (1924-2006), de l'Académie française, fut l'un des grands acteurs de la vie intellectuelle et politique contemporaine. Sur bien des sujets auxquels cet homme d'une exceptionnelle culture s'est confronté, il a vu juste avec une rare lucidité. Dès lors, comment se fait-il que l'Université, certains médias influents et une partie de l'opinion le considéraient surtout comme un auteur obsédé par le communisme et fasciné par l'Amérique ? Pourquoi Revel, au mépris de l'honnêteté la plus élémentaire, a-t-il été souvent ignoré et parfois calomnié ? Venu de la Résistance contre le nazisme, issu de la gauche démocratique, pourquoi a-t-il été catalogué comme de droite ultralibérale et réactionnaire ? Qu'est-ce qui a pu déranger chez cet intellectuel en quête de la vérité et s'exprimant, d'abord, dans un souci de clarté ? Pour la première fois, un essai polémique tente de répondre après une longue enquête s'appuyant sur des conversations menées en toute liberté avec Jean-François Revel, sa correspondance personnelle et de nombreux témoignages, en particulier ceux de Simon Leys et Mario Vargas Llosa.

Pierre Boncenne a été rédacteur en chef de Lire et collaborateur des émissions Apostrophes, puis Bouillon de culture. Il a publié des articles dans de nombreux journaux. Auteur de plusieurs essais, comme Les Petits Poissons rouges (Le Seuil), il a aussi conçu La Bibliothèque idéale (Albin Michel, Le Livre de Poche).

 
 
Passage choisi

«Et d'abord, vous, Revel, vous êtes une canaille»
Nous étions dans un restaurant à l'heure du café, serré pour lui, allongé pour moi. Abandonnant les aimables digressions et abordant un sujet que j'avais dû prendre le soin trop manifeste d'éviter au cours du repas, cet ami éditeur me demanda tout à trac :
- Tu prépares quelque chose en ce moment ?
Par superstition élémentaire, mieux vaut, en ces cas-là, rester dans le flou, même si, à l'instar des promesses électorales, les projets d'écriture n'engagent que ceux qui veulent bien les écouter. D'un autre côté, l'occasion se présentait de procéder une fois encore à mon test favori depuis quelques semaines, et j'oubliai donc les préventions d'usage pour répondre sans hésitation :
- Oui, j'envisage un essai sur Revel.
Histoire de corser l'effet d'annonce, j'ajoutai aussitôt :
- Avec un titre simple : Pour Jean-François Revel. Visiblement décontenancé, il croyait à une facétie :
- C'est ironique, bien sûr ?
- Ah non, pas du tout. Ou alors au deuxième degré.
- Je ne saisis pas l'allusion.
- L'un des premiers livres de Revel s'intitulait Pour l'Italie. En réalité, un sévère réquisitoire qui avait suscité beaucoup de polémiques transalpines. C'est un livre formidable, plein de saveur critique et très représentatif de la tonalité d'esprit de Revel. Je me contente d'emprunter son titre au pied de la lettre : il s'agira bien d'une plaidoirie.
Dire que je ressentais s'installer une sorte d'embarras tient de l'euphémisme. Cet ami m'ayant soutenu dans des moments difficiles semblait presque me considérer comme un convalescent dont on ne sait s'il a gardé des séquelles : il faut le ménager, mais on n'en pense pas moins. Le test fonctionnant au-delà de mes espérances, j'en profitai pour poursuivre sur le registre de la candeur, convaincu de vite obtenir ainsi l'objection escomptée :
- Tu considères l'oeuvre de Revel comme sans intérêt ? Nulle ?
- Non, bien sûr, mais...
- Mais quoi ?
- Je ne l'ai pas beaucoup lu et...
- Et qu'est-ce qui te gêne ?
- Il est de droite, tout de même !
Voilà : nous nous retrouvions au coeur du délit.

 
 
Revue de presse

Catherine David - Le Nouvel Observateur du 23 novembre 2006
Relire Revel ! C'est avec ce projet que l'on ressort du livre que lui consacre Pierre Boncenne, son fils spirituel, un portrait plein d'allant qui ressemble à son modèle. Boncenne n'hésite pas à plonger dans la mêlée pour défendre son héros, mais nous révèle aussi un Revel épris de poésie «dont la sensibilité se cache derrière une rugosité apparente et l'âpreté des polémiques»...
Mais ce qui importe, c'est qu'il n'a pas fini de nous «sustenter» avec son érudition bourrue, sa curiosité multiforme, ses coups de gueule et ses prises de bec, ni de nous alarmer avec son intelligence visionnaire et son talent pour ausculter les monstres de son siècle...
Garçon, un Revel sinon rien !

Daniel Rondeau - L'Express du 5 octobre 2006
D'où venait la force de Jean-François Revel ? De la liberté et du précis de sa plume. Pierre Boncenne consacre à cet écrivain, disparu il y a quelques mois, un livre d'amitié étrange et passionné (Pour Jean-François Revel), qui tient à la fois de l'exercice d'admiration et du portrait intellectuel et moral. Il arrive que Boncenne élargisse sa palette. Divers personnages se mettent en place (Bourdieu, BHL, etc.). Le livre devient aussitôt un tableau animé de la vie intellectuelle française dans la seconde moitié du XXe siècle. Revel n'est pas toujours seul dans cette partie où il tient tête au mensonge. On reconnaît trois visages amis autour de lui : Simon Leys, Mario Vargas Llosa et François Furet.

Marc Riglet - Lire, septembre 2006
Pierre Boncenne, qui fut rédacteur en chef de Lire, retrace l'itinéraire de l'intransigeant Jean-François Revel.
Lorsque disparaît un journaliste et écrivain notoire, une nécrologie plus ou moins ample salue l'homme et l'oeuvre. Et puis, le temps passe, sans que rien n'assure la gloire posthume. Pour Jean-François Revel, ce temps-là pourrait bien avoir été bref. Alors qu'il vivait encore, Pierre Boncenne avait en effet conçu de lui consacrer un essai en forme d'exercice d'admiration. La chose peut paraître insolite car, enfin, les écrits de Jean-François Revel avaient-ils été si sous-estimés, ses engagements si controversés qu'il était impérieux de soutenir un mémoire en défense ?

 
Nous contacter - Informations légales - Vous êtes éditeur ?