Acouphène émotionnelle : la signification psychologique ?

L’acouphène émotionnel est un trouble qui touche de plus en plus de personnes dans le monde.

Près de 16 millions de Français seraient aujourd’hui touchés par ce mal.

Que faut-il concrètement retenir de cette maladie ?

Acouphène émotionnelle la signification psychologique

Quelles sont ses causes et conséquences ?

On fait le point.

Acouphène émotionnel : que faut-il savoir ?

Pour définir un acouphène, on dira qu’il s’agit de bruits qu’entend une personne, mais qui en réalité n’existent pas vraiment.

Ces bruits peuvent être des bourdonnements, des sifflements ou encore des cliquetis.

Les acouphènes sont perçus par certaines personnes au niveau d’une oreille tandis que d’autres perçoivent le trouble au niveau des deux.

Pour d’autres encore, le mal semble être à l’intérieur de la tête, soit à l’avant, soit à l’arrière.

De plus, certains acouphènes apparaissent de façon occasionnelle tandis que d’autres sont continus ou intermittents.

Il faut dire que ce trouble peut avoir plusieurs causes.

Il peut surgir suite à un choc émotionnel ou être provoqué par une pression trop forte qu’on se met à soi-même.

On distingue deux types d’acouphènes : les acouphènes subjectifs et ceux dits « objectifs ».

Ces derniers sont plus rares, mais également beaucoup plus faciles à traiter.

En soi, les acouphènes, quel que soit leur type, ne sont pas dangereux.

Ils peuvent cependant, énormément influer sur la qualité de vie d’une personne lorsqu’ils sont intenses et continus.

Irritabilité, insomnie, difficultés à pouvoir se concentrer sont quelques troubles que provoquent les acouphènes.

Acouphène émotionnel : les causes psychologiques

Comme mentionné précédemment, les acouphènes peuvent être causés par un stress intense sur le plan affectif ou professionnel.

Au nombre des situations qui peuvent être à l’origine de ce stress, on retrouve chez la personne touchée, une très grande envie de vouloir entendre des paroles aimables.

Malheureusement, elle attend en vain de recevoir des compliments.

Elle pourrait aussi ressentir le besoin d’une reconnaissance de son travail (plan professionnel).

La peur du silence peut également être une cause de l’apparition d’un acouphène.

Une personne qui ne supporte pas la solitude peut être sujette aux bourdonnements dans les oreilles.

De même, le fait d’être contre un changement qu’on sait imminent, mais dont on ne veut pas attendre parler peut aussi être à l’origine de ce trouble.

Ce qu’on pourrait alors tirer comme conclusion de tout ceci, c’est que l’acouphène est une manifestation d’un déséquilibre qui affecte énormément sur le plan émotionnel.

Il faut cependant, noter que les causes sont multiples, et ne sont pas toutes liées à un état émotionnel.

L’acouphène peut notamment être provoqué par une blessure à la tête ou encore par une obstruction du canal auditif par un bouchon de cérumen.

Pour en être éclairé, découvrez plus d’infos sur optical-center.fr.

Le mieux, lorsque vous pensez souffrir d’un tel trouble sans pouvoir le supporter, est d’aller consulter un spécialiste qui sera à même de vous prescrire un traitement adéquat.

Acouphène émotionnel : la solution lorsque la cause est d’ordre émotionnel

Plusieurs études ont démontré qu’il est aujourd’hui possible de soigner les acouphènes en inversant la valeur émotionnelle de certains souvenirs ou sentiments.

C’est notamment l’objectif visé par l’hypnose, la sophrologie et toutes les autres thérapies complémentaires.

À travers la thérapie, on va enseigner à la personne sujette aux acouphènes à transformer le ton négatif d’un souvenir ou d’un sentiment en un autre ton, plus positif.

Ainsi, le traumatisme qu’a engendré un fait passé va s’estomper et laisser place à quelque chose de beaucoup plus agréable.

Au fur et à mesure de ce processus de transformation, il est fort probable que le patient constate une diminution considérable des désagréments causés par les acouphènes dont il souffre.

En somme, les acouphènes émotionnels peuvent s’expliquer par des troubles psychologiques.

Dans ces cas, un accompagnement permet de retrouver un bien-être physique et psychique.


Articles connexes :

Agoraphobie et stress post-traumatique : comment s’en sortir ?

Plexus solaire douloureux : comment se libérer ?